Bandeau accueil 1150x175px

La Halte de nuit 44

Présentation

Objectifs : 

La Halte de Nuit 44 est un accueil de nuit pour des personnes en très grande difficulté. Elle a comme objectif de fournir un abri, la nuit, aux personnes à la rue qui restent à l’écart des prises en charge par les structures d’accueil et d’hébergement d’urgence. Elle s’inscrit dans les prestations de premier accueil, décrit dans le référentiel national des prestations accueil hébergement et insertion.

Historique :

La Halte de Nuit 44 a été créée à la demande du préfet Alain Régnier pour compléter les réponses du réseau de l’urgence sociale à Nantes en décembre 2008.

Elle a d’abord connu une période expérimentale du 26 décembre 2008 au 30 mars 2009 et a été ensuite pérennisée, grâce à la volonté de la ministre Christine Boutin et surtout aux résultats très positifs de la période d’expérimentation. Après une période de fermeture pour lui permettre de s’organiser, la Halte de Nuit 44 a ré-ouvert ses portes le 15 mai 2009.

Public :

Le public de la Halte de Nuit 44 est constitué de personnes majeures, majoritairement des hommes mais également des femmes, qui sont à la rue.

Priorité est donnée aux personnes les plus fragilisées, souvent décrites comme les « grands désocialisés » ou « grands exclus ». La Halte représente pour certains d’entre eux, hormis quelques contacts avec le Samu-social, un premier lien après bien des années d’errance.

Une autre priorité est le public de « jeunes » qui refusent pour l’instant d’être hébergés et dont les caractéristiques recoupent souvent un ou plusieurs des traits suivants : « vivant en squat », « vivant ‘en bande’ », « ayant un ou plusieurs chiens », « consommateurs de substance illicite », « refusant le mode de vie dominant », « refusant les contraintes ». Pour ces personnes, la halte représente un vrai « sas » qui permet d’entrer dans d’autres structures ou d’envisager le logement.

Un troisième groupe de personnes est constitué de personnes fréquentant régulièrement l’hôpital psychiatrique mais ne nécessitant pas une hospitalisation en longue durée sans pour autant être « stabilisées » et qui représentent également des problématiques comme une longue histoire d’errance, des revenus faibles et des addictions. Pour ces personnes, la halte est surtout un dépannage, mais un dépannage qui risque de s’éterniser faute de structures adaptées.

Un quatrième groupe consiste en des personnes qui sont depuis peu sans abri ou qui pour une raison ou une autre sont temporairement sans solution d’hébergement et pour qui la halte est surtout un dépannage qui permet d’être à l’abri le temps de trouver d’autres solutions.

 Présentation de l’équipe :

  • 40 bénévoles
  • 5  intervenants de proximité,
  • 1 intervenant socio-éducatif
  • 1 cadre
  • Prestation ménage, gardiennage et analyse de pratiques en externe

 Partenariat :

Le projet de la Halte de Nuit 44 est évalué régulièrement par le biais des réunions d’évaluation / pilotage avec la DDCS de Loire-Atlantique, la Direction Solidarités de la Ville de Nantes et la Maison de la Veille Sociale 44 et Equipe Liaison Psychiatrie Précarité . Ces réunions se tiennent 4 fois par an.

La Halte de Nuit 44 participe aux différentes instances de coordination du réseau premier accueil.

Le SIAO 44 représente son principal partenaire en ce qui concerne :

  • l’orientation des personnes à la halte
  • l’évaluation de la pertinence de l’accueil des personnes qui s’y présentent d’elles-mêmes.

 Autres partenaires autour de l’orientation :

  • Maraude du Coeur
  • Ecoute de la Rue
  • et les différents Accueils de Jour

 Des partenariats rapprochés se sont construits avec l’ELPP et l’Acothé3 :

  • L’Equipe Liaison Psychiatrie Précarité (équipe mobile psychiatrique du CHU dont le Docteur Inial est chef de service) assure une permanence par semaine (le soir de 20h00 à 23h00 environ). On y trouve en alternance une infirmière et un psychiatre.
  • Aide matérielle par la Banque Alimentaire, Logement Fraternité et d’autres.